Tartarin de Tarascon heftetFransk, 2017

Beskrivelse

Texte original. "Ma premi re visite Tartarin de Tarascon est rest e dans ma vie comme une date inoubliable; il y a douze ou quinze ans de cela, mais je m'en souviens mieux que d'hier. L'intr pide Tartarin habitait alors, l'entr e de la ville, la troisi me maison gauche sur le chemin d'Avignon. Jolie petite villa tarasconnaise avec jardin devant, balcon derri re, des murs tr s blancs, des persiennes vertes, et sur le pas de la porte une nich e de petits Savoyards jouant la marelle ou dormant au bon soleil, la t te sur leurs bo tes cirage. Du dehors, la maison n'avait l'air de rien. Jamais on ne se serait cru devant la demeure d'un h ros. Mais quand on entrait, coquin de sort ... De la cave au grenier, tout le b timent avait l'air h ro que, m me le jardin ... le jardin de Tartarin, il n'y en avait pas deux comme celui-l en Europe. Pas un arbre du pays, pas une fleur de France; rien que des plantes exotiques, des gommiers, des calebassiers, des cotonniers, des cocotiers, des manguiers, des bananiers, des palmiers, un baobab, des nopals, des cactus, des figuiers de Barbarie, se croire en pleine Afrique centrale, dix mille lieues de Tarascon. Tout cela, bien entendu, n' tait pas de grandeur naturelle; ainsi les cocotiers n' taient gu re plus gros que des betteraves, et le baobab (arbre g ant, arbos gigantea) tenait l'aise dans un pot de r s da; mais c'est gal "